Bon sang j'suis en retard!

dimanche 29 juillet 2012

Tinté art rue

en quelques photos



Selon Ouest-France

Le week-end dernier, les rues du centre-bourg ont vibré au rythme du dixième anniversaire de Tinté'Art'Rue, le festival d'arts de rue éponyme mis en place par l'association du même nom. Spectacles de rue, concerts, expositions et marché artisanal ont attiré le public lors de ces deux jours de festivités. L'accès étant gratuit, il est difficile de chiffrer précisément la fréquentation mais ils ont été des milliers à découvrir une programmation de qualité.


Après un début de semaine consacré au démontage des structures et au rangement, l'heure est au bilan dans les rangs de l'association Tinté'Art'Rue. « Cette dixième édition s'est très bien déroulée, se félicite Vincent Lebon, le président. Le ressenti des artistes et du public reste positif. Le samedi, sous le soleil, la fréquentation a été très bonne. Malheureusement, le dimanche, la pluie de début d'après-midi a dissuadé les gens de se déplacer. Même si le soir, pour le concert de Deportivo, le public était plus nombreux que les années passées. »

Quant à une future édition, la question reste en suspens. Quatre ou cinq membres actifs de l'association dont Vincent Lebon ne repartiront pas l'année prochaine. « On va en discuter dans les prochaines semaines. On va voir si une nouvelle équipe souhaite se constituer et reprendre le festival dans sa formule actuelle ou sous une autre. C'est une décennie qui se termine et qui s'ouvre, peut-être, sur un autre festival. »






























photos JM Bergougniou

vendredi 27 juillet 2012

Décidément je hais les camping-cars

J'ai trouvé quelqu'un qui partage mon point de vue...

Peut-être quand je serai vieux, j'en aurai un. Un quoi? un déambulateur... !
car à quoi ressemble le plus un camping-car qu'à un déambulateur.

ça n'avance pas, ça se traine et on ne peut les doubler, ça erre de site en site en polluant le paysage. Passez à Cancale le soir... les caisses à poissons s'entassent devant la pointe du Grouin au mépris de ceux qui n'en ont pas.

Peut-être que c'est amusant finalement de passer de ville en ville en essayant de ne pas payer sa place de camping, de ne pas payer son eau?

Tout à l'envers des verts et de la mode écolo, ils baladent leurs caisses à roulettes envoyant les fumées d'un diésel sous dimensionné (économie d'achat oblige) pour tirer leur caisse de villes en villes encombrant les bords de mer, les sites naturels classés.



Le quai de la Donac était fermé pour permettre la préparation du feu d'artifice. Des barrières métalliques fermaient l'accès à l'aire de stationnement. Pas moins de 6 chauffeurs ont déplacé les barrières pour aller sur le parking.





Une affiche indique la fermeture provisoire. Ils ne savent surement pas lire.

Et puis ils se sont installés de l'autre côté du canal...

Vivement qu'on en revienne au camping d'autre fois.




Chonchon partage mon point de vue

je la cite


Alors je ne peux pas en avoir un, car je ne voudrais surtout pas devenir comme ces gens qui les conduisent. Ceux qui se croient tout permis avec ce gros bahut. Bon, évidemment, je peux adopter un autre comportement. Ce que je ferais. Ou pas. Parce qu'on ne peut pas aller vraiment partout avec (le camping sauvage est interdit)... alors j'imagine que ça ne doit pas toujours être facile. Mais du coup, moi je ne veux pas emm... le monde. Je m'abstiendrai donc. Car franchement, les camping-cars, ça gâche le paysage. Vous avez vu ces horribles parkings où s'entassent l'été ces véhicules qui, il faut le dire, sont tout de même très très moches ? Quant je vois ces carcasses de tôle alignées les unes à côté des autres, avec dans les petits intervalles des gens qui prennent l'apéro sur les graviers, en plein soleil, avec des poubelles qui débordent à chaque coin de l'aire de repos... ça me fait hurler !




Tinténiac bord du canal devant le halage

Que c'est laid, Seigneur, que c'est laid ! Comment font-ils pour supporter ça ? Le camping des Flots Bleus de Onteniente, à côté, c'est la Mamounia de Marrakech. Et ceux qui se garent le long de la mer, alignés les uns derrière les autres... Quelle honte ! Nous, les passants, on ne voit même plus la mer ! Scandaleux ! Evidemment, ils vous répondent qu'ils ne savent pas où se garer ailleurs, qu'il n'y a pas assez de places prévues pour eux... C'est clair. Mais ça n'empêche qu'il faut leur interdire le littoral à ces tas de ferraille. Tout simplement... Et puis ils conduisent tous à 50... pour profiter du paysage sans doute ! Super. On est derrière. On ne peut pas les doubler parce qu'ils sont trop gros, ou qu'ils empêchent de voir ce qu'il y a devant... C'est comme une caravane ? Non ! Car la caravane s'arrête pour un temps prolongé. On ne la voit que pendant son trajet.




Tinténiac bord du canal devant le halage

Le camping-car, lui, il se promène toute la journée. Donc on en croise ou on en suit de plus en plus. Je déteste. Ils prennent deux fois plus de place dans les parkings traditionnels ; déjà qu'en juillet-août, les places sont chères, comme disait ma grand-mère... C'est génial d'arriver sur un site et de ne pas pouvoir stationner parce que trois gros camping-cars prennent tous les draps. C'est aussi trop large pour les routes de montagne, mais on dirait qu'ils ne s'en rendent pas compte... Si vous en croisez un, vous êtes sûr de péter votre rétroviseur ou de finir dans le décor... Non, franchement, ils m'énervent avec leurs camping-cars.

CHONCHON un grand merci, je ne suis pas le seul

leblogdechonchon.over-blog.com/article-j-aime-pas-les-camping-cars-89535700.html

dimanche 1 juillet 2012

Tinténiac Camping-car et occupation du terrain

Tinténiac Camping-cars et occupation du terrain


Discrimination, il y a bel et bien discrimination entre les utilisateurs du camping public de Tinténiac et les utilisateurs de l'aire de camping-cars.

Pour certains, l'emplacement de la tente ou de la caravane est payant, l'emplacement de la voiture est payant. 


  • Tarifs 2012 (HT par nuitée)
  •  Campeur : 2,06 € 
  • Enfant - 7 ans : 1,06 € 
  • Automobile : 1,05 €
  • 2 roues 125 cm3 : 0,52 €
  • Emplacement : 1,06 €
  • Electricité 2,39 €
  • Droits de douche (personne étrangère au camping) : 1,85 €

sources : http://www.tinteniac.fr/camping-municipal/

soit environ 6€ pour un couple par nuit.


Pour les autres ,tout est gratuit, le stationnement, l'eau et le tout à 
l'égout. 

Date de dernière mise à jour des informations: 06/06/2010    
      

C'est vrai que quand on est propriétaire d'un engin à moteur de 50 et 100 K€, un coup de pouce est nécessaire.

Services Camping-car:

Vidange WC nautique
Vidange eau usée
Eau propre
Parking : gratuit, 6 places estimées
Nuit
Sol instable en cas de pluie
Services : gratuits
Borne : Aire-service
Ouverture : Annuelle*



Le site de stationnement est une aire de retournement pour les poids lours et les autocars... Je défie depuis début mai tout poids lourd de venir faire demi-tour sur l'emplacement. 


L'aire de stationnement n'autorise pas à un stationnement prolongé... 
On arrive le soir, on quitte le matin pour revenir le soir...

Je peux garantir que certains y restent la semaine... cales sous les roues à l'appui...


Bien entendu l'eau y est gratuite... A raison de 100 à 200 litres jour par camping-cars (lavage, rinçage, lessive, douches, cuisine, consommation)
avec une moyenne de 10 véhicules par jour de mai à octobre, nous ne sommes pas loin de 20 à 30 m3 d'eau... 


Il est évident qu'il y a discrimination entre les utilisateurs du camping municipal et les heureux possesseurs de caravanes à moteur. 

Cette aire de stationnement porte préjudice au camping municipal et aux campings privés qui ont un manque à gagner certain. On peut l'estimer de 1500 à 2000 nuitées. 

On pourrait peut-être parler de concurrence déloyale ? Une nuitée de principe devraient être prise pour chaque véhicule y stationnant de façon à ce que les campeurs et caravaniers soient égaux en droits avec les camping-caristes.


Certaines communes prennent des décisions. Qu'en sera-t-il de Tinténiac?




Fouesnant. L’aire de camping-cars de Beg-Meil ferme lundi


Tourismesamedi 30 juin 2012





L’aire d’accueil des camping-cars de Beg-Meil à Fouesnant (Finistère) va fermer le 2 juillet. C’est la consternation et l’incompréhension chez les camping-caristes et les commerçants du bourg. « Je ne comprends pas cette décision. On ne dérange personne ici, s’étonne Béa, camping-cariste. En plus, on fait marcher les commerçants. »

Une pétition a déjà récolté plus d’une cinquantaine de signatures. De son côté, Roger Le Goff, maire de Fouesnant, tente de justifier cette décision.« L’aire d’accueil est gratuite et normalement limitée à 48 heures hebdomadaires. Mais certains restent plus longtemps. On a pris cette décision pour satisfaire les campings de Fouesnant. »

La mairie propose quelques solutions de replis. « Ils peuvent aller sur l’aire de Mousterlin ou dans les campings », souligne Roger Le Goff.« Il n’y aura pas de place pour tout le monde à Mousterlin et il est hors de question d’aller dans les campings, estime Marie, qui vient du nord Finistère. Puisque c’est comme ça, on ne viendra plus ici. »