Bon sang j'suis en retard!

lundi 17 décembre 2012

Tornade sur les bords du canal d'Ille et Rance Tinténiac Québriac

Tornade sur les bords du Canal
Tinténiac Québriac 15-12-2012

Il y a une semaine je présentais les bords du cal à l'occasion des premières gelées.

Photo prise le 12/12/12 
photo (c) JM Bergougniou 

Nouvelle balade ce matin suite à la tornade de Samedi 15 décembre 2012
 

Carte météo France du 15/12 
La ferme de la Bigotière en Tinténiac 
photo (c) JM Bergougniou 

Samedi, pour Météo France, on était plutôt dans une situation assez classique. Un ciel de traîne active comme on dit dans le jargon que l'on retrouve après le passage d'un front froid et qui peut donner lieu à des averses ou des orages.

La Bigot!ère 
photo (c) JM Bergougniou 


Le village de Québriac depuis les berges du canal 
photo (c) JM Bergougniou 
 



Ce qui était moins classique en revanche, c’est la virulence des rafales de vent qui étaient associées à ces orages. Les capteurs de météo France ont enregistré des vents de soixante dix km/heure à l’intérieur des terres. Mais ils étaient sans doute bien plus violents à Québriac au vu des dégâts. Supérieur à 100 km/heure. Alors de combien précisément ? On ne le sait pas.

Le canal a retrouvé son calme Les flotteurs attendent brochets et sandres


Météo France ne possède pas d’anémomètre, d’appareil qui mesure la vitesse du vent sur chaque commune de la région. Même les images radar prise à 14h10 ne permettent pas de déterminer la puissance du vent. Ce qu’on voit en revanche, c’est bien une cellule pluvieuse très localisée (en orange sur la carte) juste dans le secteur de Québriac. Ce phénomène était aussi présent en d’autres lieux sur les Côtes d'Armor et dans le Morbihan.



photo (c) JM Bergougniou 

Est-ce qu’on peut parler de tornade ?
 
Pas encore officiellement. Météo France mène l’enquête. Cet après-midi, un de ses experts sera sur le terrain pour entendre les témoins et constater les dégâts, les observer. Mais au vu des images qui ont déjà été diffusées, il y a peu de place pour le doute. Il s’agit très certainement d’une tornade. Un phénomène qui est assez fréquent dans la région en mer et en campagne, mais assez rare à l’échelle d’une commune, comme c’était le cas samedi à Tinténiac et Québriac.



Le héron est en phase d'atterrissage 
photo (c) JM Bergougniou 
Entre les écluses 33 et 34
Entre les dernières maisons de Tinténiac et le canal 
photo (c) JM Bergougniou 
Sur la rive gauche du canal dans les prairies les premiers signes de la force du vent.


photo (c) JM Bergougniou 


Entre les écluses 33 et 34 les arbres sont déracinés, des hêtres, des chênes, des châtaigniers 



photo (c) JM Bergougniou 



photo (c) JM Bergougniou 



même endroit 5 jours plus tard 
photo (c) JM Bergougniou 
Deux hêtres sont couchés au travers du canal


photo (c) JM Bergougniou 


photo (c) JM Bergougniou 

 
Des branches encombrent le milieu du canal



photo (c) JM Bergougniou 



photo (c) JM Bergougniou 



photo (c) JM Bergougniou 



photo (c) JM Bergougniou 



photo (c) JM Bergougniou 



Des branches sont cassées, arrachées des hauteurs des troncs et gisent sur le chemin de halage



photo (c) JM Bergougniou 



photo (c) JM Bergougniou 



photo (c) JM Bergougniou 



photo (c) JM Bergougniou 



photo (c) JM Bergougniou 


le travail du vent s'est révélé plus facile pour certains arbres malades ou aux troncs creux





photo (c) JM Bergougniou 



photo (c) JM Bergougniou 



L'enracinement sur la berge est peu profond



photo (c) JM Bergougniou 



photo (c) JM Bergougniou 



photo (c) JM Bergougniou 



photo (c) JM Bergougniou 
Ici les troncs semblent avoir été tordus, pliés, arrachés par la force du vent
 


Ajouter une légende






Dans les prairies le long du ruisseau de la Bigotière, les peupliers n'ont pas été épargnés, brisés à mi-tronc 


















Au kilomètre 48 où j'avais fait une pose, plus gros chêne du canal entre Hédé et la mer a perdu ses branches. 








Photo prise le 12/12/12

le même endroit aujourd'hui










Les travaux de déblaiement ont commencé rapidement pour libérer le chemin de halage








où de nombreuses branches présentent un danger pour les promeneurs. 

Les élagueurs sont dans les hauteurs pour couper ou faire tomber les branches





















photo (c) JM Bergougniou 


Une tôle certainement en provenance de la Bigotière se retrouve le long de la Donac après les lagunes (au moins 800 mètres du hangar)

toutes photos (c) JM Bergougniou 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire