Bon sang j'suis en retard!

mardi 10 décembre 2013

Tinténiac le pont à l'Abbesse Bretagne Ille et Vilaine canal d'Ille et Rance

Le Pont à l'Abbesse


Les abbesses de l'abbaye Saint-Georges de Rennes étaient les "seigneurs" de Tinténiac. Le Pont sur la route de Combourg en a gardé le nom ainsi que l'ancien moulin.


Le canal d'Ille-et-Rance traverse la partie est de la commune de Tinténiac, du sud-est vers le nord. Son parcours n'est ponctué que par la présence de deux écluses, à la Moucherie et au Pont à l'Abbesse, également franchies par des ponts routiers. Le site du Pont à l'Abbesse, au nord-est du village, a été le lieu d'un important trafic de marchandises (grain, bois, charbon..) et d'une industrie générée par le canal (minoterie, tannerie).





Le site d'écluse du Pont à l'Abbesse est implanté au nord-est du village de Tinténiac et a constitué un carrefour de voies de circulation important au 19e siècle et au début du 20e siècle.





Le canal y est en effet traversé par la route de Combourg à Bécherel et est bordé, en aval de l'écluse par de vastes quais de déchargement. L'ancienne gare du village était implantée à proximité de ces derniers, au sud. Des cartes portales anciennes témoignent du trafic de marchandises à cet endroit. Le pont a été reconstruit en béton au cours de la 2e moitié du 20e siècle.




Dès la fin du 17e siècle, le blocus maritime des ports bretons par les Anglais incite Louis XIV à favoriser la canalisation intérieure de la Bretagne. En 1782, le comte Pierre Marie Rosnyvinen de Piré présente l'idée d'un réseau intérieur de voies navigables aux États de Bretagne qui l'acceptent.





Deux ingénieurs sont chargés d'étudier les liaisons possibles entre Vilaine et Rance : Monsieur de Brémontier et Monsieur Liard.





La longueur prévue du canal entre Rennes et Dinan était de 76, 5 kilomètres ; il devait compter 46 écluses, 110 ponts... Le montant des travaux était estimé par l'ingénieur Liard à 2 697 907 livres. Toutefois, l'époque révolutionnaire vint troubler ces projets.





En 1803, Bonaparte prit la décision de construire les canaux bretons pour des raisons stratégiques liées à un nouveau blocus maritime anglais. Les travaux commencèrent en 1804 et le canal fut ouvert à la navigation le 10 juin 1832.





La construction du canal se déroula en deux périodes, la période napoléonienne et la période de la Restauration, séparées par six années d'interruption (1816-1822).





Durant les premières années, c'est un ingénieur des Ponts et Chaussées, Monsieur Luczot-Thébaudais, qui avait en charge le chantier. Les premiers ouvrages d'art datent de 1808. La pierre de taille utilisée pour les constructions provenait des carrières de Saint-Marc le Blanc et Saint-Pierre de Plesguen. En 1811, le canal était achevé entre Melesse et Saint-Domineuc ; il était creusé sur 40 kilomètres et 30 maisons éclusières étaient achevées. Les travaux furent interrompus en 1816 et ne reprirent que vers 1821-1822.




Les travaux du canal durèrent 28 ans pour un coût total de 14 226 799 francs, soit 7 milliards de francs de la fin du 20e siècle.


L'Ille est canalisée jusqu'à son embouchure dans la Vilaine à Rennes alors que la Rance ne l'est que jusqu'à l'écluse du Châtelier, en aval de Dinan.





Les sas des écluses ont 4, 7 mètres de largeur entre les bajoyers (parois latérales d'une chambre d'écluse) et 26, 3 mètres de longueur entre le sommet de l'arc du mur de chute et l'enclave des chambres des portes d'aval. La hauteur des ponts sous clef ou sous poutres est de 4 mètres sauf quelques uns construits sous le Premier Empire (1804-1814) qui ne font que trois mètres de hauteur.





En 1860, il passait de 1100 à 1800 bateaux aux différentes écluses. C'est dans ces années que le trafic sur le canal connait son apogée, toutefois, l'arrivée du chemin de fer, puis le transport par route impliquent une diminution de ce trafic. Ces bateaux transportaient de 39 à 49 000 tonnes de marchandises.





Ces marchandises étaient composées de houille, de coke, fonte, plâtre, chaux, ardoises, pierres de taille, briques, verres à vitres, bois, céréales, vins, cidres, pommes, épiceries, engrais, savons... Tous les ans le canal était fermé pour cause de travaux d'entretien pendant un mois environ ; il s'agissait d'une période de "chômage".




A partir de 1960, le trafic commercial est remplacé par un trafic de plaisance sur le canal. En 1979, l'État remet le canal d'Ille-et-Rance aux départements d'Ille-et-Vilaine et des Côtes d'Armor.


















































Sources : Inventaire région Bretagne

dimanche 1 décembre 2013

TINTENIAC Questions pour un champion….

TINTENIAC Questions pour un champion…

Un questionnaire mou pour une politique molle… On croirait presque du Gouda…  du Hollande pardon.

Un p'tit coup de barre à gauche ferait du bien

où la première question concerne l'organisation du stationnement. C'est vrai que les soirs de Loto le stationnement peut poser quelques problèmes autour de la salle Ille et Donac.. 

La disparition des commerces au centre ville et la création de parkings près des centres commerciaux ne devraient pas posé de problèmes à l'exception de la messe dominicale. Il semble difficile de déplacer l'église près d'UNICO




La question 2 
aborde la vitesse excessive des véhicules sur les accès et sorties du bourg… et le stationnement des cars (VEOLIA et ramassage scolaire) ainsi que les problèmes de direction assistée des chauffeurs

La question 3 
concerne les déplacements à pied et en vélo. Lors de Paris - Brest- Paris il semble ne pas y avoir eu de problèmes. La sécurité était assurée au carrefour

Question 4 
La mise en valeur du centre ville et son entretien. Il faudra convaincre les propriétaires de ravaler leur façade

Question 5 
L'équipement des salles communales et les prix de location
Il conviendrait aussi de revoir les horaires du centre culturel 
Il faudra refaire les toilettes du jardin de l'église

Question 6 
le Dynamisme économique qui aura besoin de boissons énergisantes. 
L'économie semble sous l'emprise de la Bretagne romantique. 
Si PSA La Janais ferme que va devenir SANDEN?

Question 7  
Depuis que l'église est classée monument historique la fréquentation a-t-elle augmentée?

Question 8 
la question est-elle de savoir s'il faut créer une Police municipale?



Question 9 
concerne la facilité à se loger. La question est a poser aux gens qui voudraient venir à Tinténiac.

Question 10 
L'évolution des impôts… Parlons affermage de l'eau, SMICTOM, camping-cars et éclairages public, frais d'études et d'architectes… Parlons recettes et dégrèvements pour les entreprises, le coût de la Bretagne romantique?

Question 11 
Le sujet concerne l'accès aux commerces, aux soins, la mobilité des personnes âgées pour se rendre aux centres commerciaux, aux cabinets médicaux, à la pharmacie peut poser quelques difficultés. Les trottoirs sont difficiles d'accès.

Question 12  
Dans les écoles le choix à la semaine de 4 jours ou 4,5 jours? 
Y aura-t-il uniformité dans le laïc et le privé? Quel accueil et quelles solutions?

Question 13 
Vraiment c'est pas mon TRUC si cela concerne les concerts subventionnés par la Mairie pour satisfaire une minorité

Question 14 
le centre culturel va ouvrir aux horaires où les gens sont disponibles et proposera-t-il des programmes et des créations autre que Pratos? 
Les Pratos détruisent les activités des associations en drainant les fonds et les subventions de la Bretagne romantique

Question 15 
Faut-il installer une nouvelle sono à la Bretagne Romantique et créer un conseil général bis? 
Bientôt des activités mégalomanes?

et enfin Question 16 

concerne la qualité des relations avec les élus locaux   
et ben j'ai même oublié qui ils étaient depuis les dernières élections.. 
Sans OF et les comptes-rendus du conseil on n'en entendrait jamais parler…
Peut-être une minorité silencieuse?
Faut dire qu'ils ont profité d'une année de RAB… 


Ben tient si je montais une liste?

Allez aux Urnes Citoyens...


dimanche 29 septembre 2013

Aux onze écluses, une visite à la maison du canal

La Maison du Canal onze écluses

photo (c) JM Bergougniou


Idéalement située au coeur d'un bassin hydrographique important et de l'échelle des onze écluses du canal d'Ille et Rance , cette ancienne maison éclusière de style napoléonien vous raconte deux siècles d'histoire.

photo (c) JM Bergougniou

photo (c) JM Bergougniou

photo (c) JM Bergougniou



Le musée a ouvert ses portes en 1996.

Il abrite une exposition permanente sur l'histoire de la construction du canal et des expositions temporaires retraçant l'histoire du canal ou du patrimoine régional

vendredi 16 août 2013

Des urinoirs municipaux

Du talus du parking du musée de l'outil transformé en urinoir municipal



"La misère des villes a partout la même haleine de fricot et de latrines."
François Mauriac



Neptune et le musée de l'outil




Il agréable de courir le long du canal, d'y faire du VTT ou tout simplement de s'y promener. Quelques places de stationnement sont disponibles à côté du musée de l'outil.


Les berges du canal d'Ille et Rance


Depuis quelques années, le talus érigé le long d'une propriété privée, après avoir été fleuri, est devenu friche. 

Et tels autant de Maneken Piss, les sportifs de tout poil viennent s'y soulager.
Il est vrai que sur ces lieux attractifs et conviviaux, point de latrines, vespasiennes, de pissotières, de pissoirs ou d'édicules. Rien pour apaiser ses envies pressantes, pour libérer une vessie aux capacités limitées.

Il nous est ainsi donné la possibilité de comparer...  la capacité  d'un cycliste à celle d'un coureur à pied…

Mais de quels droits est-il question?


Assainissement et usine d'épuration 


Ce type d’infraction est décidé sous la forme d’un arrêté municipal.
En effet, les maires français exercent quotidiennement, par voie d’arrêtés, les pouvoirs de police administrative qu’ils tiennent des articles suivants .

[i]Art. L . 2212-1. : »Le maire est chargé, sous le contrôle administratif du représentant de l’Etat dans le département, de la police municipale, de la police rurale et de l’exécution des actes de l’Etat qui y sont relatifs. »[/i]

[i]Art. L. 2212-2. : "La police municipale a pour objet d’assurer le bon ordre, la sûreté et la salubrité publiques. Elle comprend notamment :
[...]Tout ce qui intéresse la sûreté et la commodité du passage dans les rues, quais, places et voies publiques, ce qui comprend le nettoiement, l’éclairage, l’enlèvement des encombrements,[…]ainsi que le soin de réprimer les dépôts, déversements, déjections, projection de toute matière ou objet de nature à nuire, en quelque matière que ce soit, à la sûreté ou à la commodité du passage ou à la propreté des voies susmentionnées,[…] "[/i]
Source : Code général des collectivités territoriales , 2004




Neptune et le musée de l'outil


Il convient de rappeler que le maire et ses adjoints sont, en application de l’article 16.1 du Code de procédure pénale , officiers de police judiciaire relevant, dans l’exercice de leurs fonctions, de la direction du procureur de la République.

Pouvoirs du maire :
- police de circulation
- maintien du bon ordre dans les foires, les marchés, églises, lieux publics,…
- prévention et cessation des pollutions de toute nature



Camping-cars sur one wire de retournement et c'est gratuit 


L’arrêté du maire :
Les décisions par lesquelles les autorités investies du puvoir de police municipale exercent leurs compétences prennent la forme d’arrêtés ayant, sous la réserve que certaines conditions soient remplies, un caractère exécutoire.
L’arrêté comporte soit des dispositions générales, soit individuelles :
- l’arrêté règlementaire s’adresse à tous les habitants de la commune et à toutes les personnes qui s’y trouvent momentanément. Il édicte des obligations ou des interdictions.
- l’arrêté individuel prescrit des mesures d’autorisation, de défense ou d’injonction


Source : Les pouvoirs de police du maire

mardi 13 août 2013

Concerts nocturnes à Tinténiac

Concerts à Tinténiac  "Cave Canem"




"Si vous "détenez" un chien, sachez que celui-ci a droit au bien-être, vos voisins également".



Chaque soir de l’été à partir de 22h30, au Pont à l’abbesse, venez écouter le concert offert par les chiens du quartier.

Parfois solitaires et lancinants (ce qui est plutôt rare), ils se regroupent en duo, trio ou quatuor. Certaines nuits c’est un grand orchestre où 7 à 8 voies se mêlent. Ils sembles alors continuels.

De la plus petite voix, parfois émouvante, aux plus profondes aux aboiements puissants, sonores et rageurs.




Ce qui est bien, c’est que ces chiens noctambules se répondent en chant et contre-chant, le kan a diskan canin de Haute-Bretagne.

Quand l’un cesse, les autres reprennent dans une autre gamme, rarement en choeur et en harmonie. Evidemment pas de chef d'orchestre pour les mener à la baguette. 




 Un plaisir illimité qui dure parfois jusqu’aux aurores pour le plus grand plaisir du voisinage.

Si on en croit le dicton, j’imagine en les écoutant, le nombre de caravanes à passer sur la route…




Je proposerai bien au bureau d'aide sociale de distribuer des boules Quiès. Pas aux propriétaires car ils semblent sourds aux lamentations canines.



Trouvé sur un blog concernant ces nuisances qui ne semblent pas être le seul fait du quartier


Il faut savoir qu'il existe un règlement sanitaire départemental qui proscrit tout bruit gênant et par bruit gênant, le Ministère de la Santé entend tout bruit qui dépasse de 5 dB le jour et de 3 dB la nuit, le niveau de bruit ambiant.




L'article 102-5 du Règlement Sanitaire type, prescrit que "les propriétaires et possesseurs d'animaux sont tenus de prendre toutes mesures propres à préserver la tranquillité des voisins". Chacun est libre d'avoir un chien chez lui à condition que celui-ci (et en particulier par ses cris) ne soit pas la source de bruit gênant par rapport au niveau de bruit ambiant. Le propriétaire du chien doit donc veiller à ne pas laisser troubler de façon excessive la tranquillité de ses voisins. Il convient de faire appel ici à la compréhension du premier et à la tolérance des seconds.

 Tout conflit devrait être résolu à l'amiable, sinon le recours au tribunal sera nécessaire. En cas de conflit non résolu à l'amiable, le Maire est généralement saisi de l'affaire car, en vertu de ses pouvoirs de police, il est chargé de : "réprimer les atteintes à la tranquillité publique telles que bruits troublant le repos des habitants et tous les actes de nature à compromettre la tranquillité publique (article l.131-2 du Code des Communes)". 




Dans tous les cas, ceux qui ont à se plaindre des aboiements intensifs des chiens doivent établir la preuve des aboiements. La difficulté réside dans le fait qu'ils sont généralement intermittents. Sont considérés comme preuve par exemple : un ou plusieurs constats d'huissiers, des attestations de voisins, de visiteurs ayant constaté le trouble, une pétition. Pour sa défense, le propriétaire ou possesseur du chien pourra faire de même. Le juge appréciera si la gêne dépasse les "inconvénients normaux du voisinage" et déterminera le montant des dommages-intérêts à allouer, ainsi que les mesures à prendre pour faire cesser le trouble.

 JM Bergougniou

jeudi 8 août 2013

Un tour à Bécherel?

Un billet gratuit pour une visite de la 

Cité du Livre 




Connaissez-vous Bécherel, situé entre Rennes, capitale de la Bretagne et Saint-Malo « la Corsaire », non loin de la forêt légendaire de Brocéliande ?
Connaissez-vous la première Cité du Livre de France ?
Oui ? non…ça me dit vaguement quelque chose ?





Cercle des poètes en réflexion chez Stéphanie  Livre en scène



Ici, pourtant, depuis un quart de siècle, 500 000 ouvrages (au bas mot) vous contemplent du haut des rayonnages de 13 librairies d’anciens et d’occasions et artisans d’art du livre.
Ici, une Maison du Livre et du Tourisme, résolument contemporaine, répond à vos attentes en matière d’accueil et d’informations, présentant expositions, centre d’interprétation du livre et du patrimoine ; et, suivant les saisons, ateliers, spectacles, conférences, dédicaces, imposants marchés du livre s’installent dans le centre ancien de Bécherel, à l’ombre de son patrimoine architectural classé.

Richard Lempereur, roi du calame et de la plume




Au xixe siècle, la création d'une tannerie, d'une galocherie et d'une usine de fabrication de machines agricoles relance l'économie locale. En 1914, une laiterie ouvre ses portes et fonctionne jusqu'en 1971. En 1978, la commune adhère à l'association des Petites Cités de Caractère de Bretagne.

Implantée depuis 1986, l'association Savenn Douar, "le tremplin", lance l'idée de faire une Cité du Livre. Depuis, treize libraires, une dizaine de métiers d'art au service du livre et plusieurs artisans donnent vie au centre ancien et organisent des manifestations culturelles. Un important marché du livre se tient le premier dimanche de chaque mois. Bécherel est devenue la première cité du livre de France.


L'art de l'écriture


Chez Pépito

Une vache carrée qui fait un fromage


Pépito, gardien de vaches et pâtre 
Les tables de Pépito 



Demandez l'Impossible

Sophie Busson Illustratrice




le granite domine

Chez Erwann 

Livres et Marine
Châtellerie de 1123 à 1790, Bécherel, bâtie sur une colline à 176 mètres d'altitude, est une ancienne place forte dont quelques vestiges subsistent. Des rues aux vieilles maisons en granit rappellent le passé de la cité : on y cultivait le lin et y filait le plus beau fil de Bretagne. Du jardin du Thabor la vue s'étend vers Dol-de-Bretagne, Dinan et Combourg.


Chevalier





le chat



Edith, librairie Gwrizienn

Rien ne presse prenez votre temps



Stéphanie  relieuse


Chez Yvonne

Chez Yvonne, la devanture


Chez Yvonne, le salon de thé 

Cheminez le nez en l'air, là où les cheminées cheminent les nuages

Joub et Sophie

un peu de peinture, suivez l'étoile


A vendre

Michèle Cornec la calligraphie à y perdre son latin

Librairie Boulavogue chez Hélène

La librairie est fermée depuis quelques années remplacée par un restaurant antillais à recommander

La Part Des Anges

Infos pratiques

La Part Des Anges
5 place de la Croix 35190 Bécherel
Commune : Bécherel
02 99 66 87 23

La Part des Anges - ©

Toujours une escale lors du passage de visiteurs étrangers, ici avec Brian connu au Togo et venu de Californie



étrange étrange comme forme...

la librairie a aussi fermé l'année passée mais j'aime la photo







Photos JM bergougniou


http://becherel.com