Bon sang j'suis en retard!

samedi 13 juillet 2013

Tinténiac 12 JUILLET 2013 Feu d'artifice

Tinténiac 12 JUILLET 2013  Feu d'artifice

Sur les rives du canal d'Ille et Rance

Le feu d'artifice est l'art de la pyrotechnie, l'art du feu.

C'est par une fusée propulsée par de la poudre, faire exploser une charge de poudre en hauteur. Cette poudre est mélanger à des oxydes de métaux quio donnent des couleurs en brulant


La poudre noire a été rapportée en Europe au 13e siècle par Marco Polo, de son long voyage en Chine. Elle a été depuis lors parallèlement utilisée pour la guerre et les fêtes. Jusqu'au 19e siècle et l'avènement de la chimie moderne, les feux d'artifice étaient principalement jaunes ou blancs. Un livre d'Adrien Romain les évoque en 1611. En France, le premier vrai feu a été tiré sur la Place des Vosges, à Paris, alors Place Royale, pour le mariage d’Anne d’Autriche avec Louis XIII en 1615.



Les pièces sont soit propulsées – fusées, à la disposition des amateurs – soit lancées par un mortier – plutôt réservé aux professionnels.




La pièce la plus populaire est la bombe. Elle est constituée d'une charge de poudre pour la propulser (la Chasse) et d'un dispositif d'allumage à retardement (l'espolette) et de billes de poudres (les étoiles). La disposition des étoiles autour de l'allumeur produit des effets différents donnant des pivoines, des palmiers, des marrons d'air et même des saules pleureurs. Aujourd'hui, afin que les bombes s'étalent encore plus dans le ciel, les écarteurs sont renforcés d'une charge explosive, expulsant ainsi les étoiles sur un rayon beaucoup plus grand.







Il existe aussi des bombes à plusieurs étages ayant chacune leur compartiment de propulsion et d'étoiles. L'explosion de chaque compartiment allume le dispositif à retardement du compartiment suivant, donnant plusieurs explosions successives.

Le marron d'air ouvre généralement le spectacle. Il produit surtout un très fort bruit d'explosion.

Variante de la bombe, la comète, propulsée à l'aide d'un mortier, produit une traînée incandescente tout au long de sa trajectoire.




CouleurÉlémentComposés possibles
VioletPotassiumSous forme de nitrate (KNO3) ou chlorate (KClO3);ou bien mélange de strontium (rouge) et de cuivre (bleu)
BleuCuivreSous forme de chlorure (CuCl) ou sulfate (CuSO4)
VertBaryumSous forme de nitrate (Ba(NO3)2), chlorure (BaCl2) ou chlorate (Ba(ClO3)2)
JauneSodiumSous forme d’oxalate (COONa2), oxyde (Na2O) ou nitrate (NaNO3)
OrangéCalciumSous forme de nitrate (Ca(NO3)2)
RougeStrontiumSous forme de nitrate (Sr(NO3)2), hydroxyde (Sr(OH)2), chlorure (SrCl2), oxyde (SrO) ou de carbonates (SrCO3 ou Li2CO3)
BlancMagnésiumaluminiumPoudre (Mg, Al)
DoréFercarbonesoufreLimaille (Fe) et charbon (C, S)
ArgentéTitanealuminiumPoudre (Ti, Al)
ScintillementAntimoine(Sb) Composé toxique dans toutes ses formes.
ÉtincellesAluminiumGranules (Al)
FuméesZinc








Les feux d'artifice contiennent aussi de nombreux produits classés toxiques et/ou polluants. Un spectacle de pyrotechnie relâche une quantité d’éléments traces tels que le baryum, le strontium et autres dans les cours d’eau près desquels il a lieu, ce qui peut avoir des effets sur l'environnement. En effet, souvent tirées vers l'eau, les fumées issues des explosions pourraient avoir des impacts sur la santé des spectateurs et des écosystèmes.