Bon sang j'suis en retard!

mardi 26 mai 2015

Concert à Tinténiac 25 mai 2015 jazz musique concert espace Ille et Donac Bretagne piano Ille et Vilaine

Concert à Tinténiac 25 mai 2015


Le piano stride ou Harlem stride est un style de piano jazz apparu à Harlem vers 1919.

Hérité du ragtime, dont il tire ses bases, le stride utilise beaucoup plus d'improvisation que son prédécesseur et se base sur le rythme duswing. C'est un style assez difficile à maîtriser : la main gauche saute typiquement entre une note basse et un accord pour établir la pulsation et le fondement harmonique ; la main droite improvise des éléments mélodiques rapides et syncopés. Le stride, au même titre que le jazz en général, puise toute son essence dans la musique blues ce qui le distingue du ragtime ou du novelty piano.






















Le boogie-woogie est initialement une manière pianistique d'interpréter le blues. Ce style se caractérise par un accompagnement basé sur les accords du blues (12 mesures) et joué en ostinato (croche pointée-double croche) inlassablement répété à la main gauche (eight-to-the-bar) tandis qu'à la main droite le pianiste brode des variations improvisées sur la trame harmonique du blues. Avec son succès, le boogie-woogie est devenu un style musical à part entière intégré par les big bands et encore source d'inspiration de nos jours.









De la musique : l'art de passer à la radio...


Louis Mazetier est né en 1960 à Paris. Il commence à jouer du piano à l’âge de 7 ans lors de ses premiers cours de piano classique à Aubusson. En 1974, il découvre le pianiste Fats Waller et c’est à ce moment que naît sa passion pour le « Piano Stride ».


Il décroche en 1992 le prix «Sidney Bechet» du meilleur musicien de Jazz traditionnel décerné par l’Académie du Jazz.












L’un des meilleurs pianistes de la jeune génération allemande, Frank Muschalle est un mélodiste averti et possède un jeu rythmique, clair, et doté d’un swing extraordinaire.


Il est un artiste authentique et brillant, plein d’esprit, de charme et d’une virtuosité éblouissante. En octobre 2011 il a gagné le « Pinetop-Award » comme meilleur pianiste d’Allemagne. Autant en piano solo qu’en formation orchestrale, il possède un répertoire éclectique complété par des compositions personnelles.


















Passionné de Jazz et de piano depuis son enfance, Gilles Blandin débute sa carrière à Paris sous les précieux conseils de maîtres tels que Claude Bolling, Aaron Bridgers. En 1988, il s’installe en Bretagne, sa région d’origine, où il devient l’un des ambassadeurs du Jazz Swing, et parallèlement, le représentant du Blues et du Boogie-Woogie en tant que spécialiste français du genre.


















































1 commentaire: