Bon sang j'suis en retard!

samedi 2 août 2014

TINTENIAC Le Pont à l'abbesse Libération août 1944 Américains

Le 2 août 1944 les Américains arrivent à Tinténiac


Deux résistants Alexis Cadoudal et de Charles Hiroux sont arrêtés par les Allemands le 24 juillet 1944.


Les deux hommes faisaient partie des groupes de résistants qui harcelèrent à la veille de la libération de Tinténiac. Arrêtés dans le bourg par la milice, ils furent emmenés vers le bois d'Houssemagne et abattus.

Deux victimes des Miliciens sont identifiées O-F 27-09-1944)

Le 24 juillet un cultivateur de Tinténiac trouvait au Bois d'Houssemagne deux cadavres affreusement défigurés. Le maire, accompagné des gendarmes de St-Domineuc. constatait que les deux jeunes gens avaient été tués avec des mitraillettes. Aucun papier ne permit d'identifier les victimes.


Ces jours derniers, un gendarme de Hédé, crut reconnaître le signalement de deux compagnons de résistance : Alexis Cadoudal, instituteur né en 1922 à Bulat-Pestivien, domicilie a Dinan, et Charles Hiroux, 21 ans, originaire de Rueil-Malmaison, camouflé aux environs de Dinan.

Les deux Jeunes gens gagnaient Rennes le 24 juillet lorsqu'ils furent rejoints par une auto dont les occupants, des miliciens, leur offrirent une place. Quelques minutes plus tard, ils étaient lâchement assasinés.

Aux parents de ces deux victimes, nous présentons nos bien vives condoléances.


l'avance américaine en Bretagne



Une fois Avranches tombée aux mains des Américains, elle continua sa marche vers le sud – sa mission était d’isoler la péninsule bretonne.
La IIIe armée américaine, celle du Général Patton arrive en Bretagne le 31 juillet. 
deux soldats allemands devant l'église de Tinténiac

Le 1er Août la 6e DB fut attachée à la 3e Armée du Général Patton ayant pour objectif la ville de Brest en Bretagne. 


La Sister Division de la 6e DB, la 4e Division blindée avait quant à elle pour objectif la capture des villes de Rennes et de Lorient.
 Le 1er août, elle traversa le Couesnon, dépassa Rennes le 4 et libéra Châteaubriant dans la soirée. Le 5, elle se retourna vers l’ouest et se scinda en deux colonnes : au nord, le CCB, par Malestroit et Baud, atteignit Pont-Scorff le 7 ; au sud, le CCA libéra Redon, Vannes et Auray, avant d’opérer sa jonction avec le CCB. Les opérations en Bretagne se terminèrent avec la libération de Nantes, le 12 août.


C'est le 212e bataillon d'artillerie de campagne blindé qui va entrer dans Tinténiac.

212th Armored Field Artillery Battalion

Carte détaillée des route suivies par le  212th Armored Field Artillery Battalion
Itinéraire au mois d'août 1944 de la 212th AFA

1 -- Antrain
2 -- Combourg, Tinteniac, Becherel, Quedillac
3 -- St. Meen-la-Grand, Mauron
4 -- St. Jouen-de-Lisle, La Trinite-Porhoet, Pontivy, Guemene-Scorff5 -- Gourin, Landeleau, Huelgoat, La Feuillee
7 -- Thegonnec, Bodilis, Plouneventer, Kersaint-Plabennec
8 -- Gouesnou
9 -- Plouvien
10 -- Plabennec
14 -- Lesneven, Landivisiau, Comanna, Huelgoat, Landeleau, Gourin, Le Faouet, Arzano, Pont-Scorff
28 -- Plouay, Baud, Vannes, Redon
29 -- Nozay, Cande, Angers, Bauge
31 -- Chateau-Renault, Vendome, Beaugency, Bucy



L'arrivée sur Tinténiac 

Les "Combat Command" suivent des routes parallèles pour atteindre Evran et Dinan.

Les Allemands fuient emmenant les vélos, les chevaux, les quelques véhicules disponibles. Le mardi 1er août, ils quittent Tinténiac.


les familles du Pont à l'abbesse  Hamon, Limoux, Salan, ...
Au Pont à l'Abbesse, devant la maison de M. et Mme Hamon, Marie  De l'Ausnes et Marie Hamon en robe noire assises à sur le pare-choc de la JEEP,

Dans la matinée du 2 août, un camion de l'organisation Todt avec état-major et personnel s'arrête dans le haut du bourg. Les Allemands ont arrêté un jeune résistant Albert Tostivint qu'ils vont torturer.

Un groupe de 55 résistants envisage d'attaquer le convoi en début d'après-midi.


Contrairement aux idées reçues les Américains ne sont pas arrivés par la RN 137, la route de Rennes, mais par la route de Combourg et la Basse-forêt.



Still as part of Combat Command A, the 212th left its Avranches positions at 1500 August 1, moving south through and past Avranches and then westward to cut the Brittany Peninsula in two. Nightfall found the battalion at Antrain after an uneventful day. Combourg, Tinteniac, Becherel and Quedelac sped by swiftly the next day, and the day after came St. Meen-la-grand and Mauron. The battalion itself did not reach Mauron on August 3, but took positions about two miles north of the town when resistance held up the advance of the column.
http://www.super6th.org/MA212TH/2121BRIT.HTM



Les premiers éléments arrivent au Pont à l'Abbesse vers 14 heures.  Le tout Tinténiac est sur la rue avec drapeau et fleurs, même selon certains, des collaborateurs et collaboratrices connus qui applaudissent ... avec quelques réticences, faisant contre mauvaise fortune, bon coeur.

Sur l'aile de la Jeep, Simone Hamon-Brugallé , Marie Salan, Thérèse Limoux-Chauvin, Madame Cognard et  une des ses filles devant l'épicerie du Pont à l'Abbesse

La présence des Allemands est signalée au chef du détachement. 

Une poche de résistance Allemande se cache dans le parc, rue Félicité Lamennais. Les Allemands avaient ramené Albert Tostivint qui, lui, a été blessé à Pleugueneuc. Il gisait par terre sur la ligne des tirs. 
A quelques-uns de Tinténiac, nous décidions d’aller chercher Albert Tostivint sous les balles de chaque camp. Nous le ramenons sur un échelon de charrette à la maison la plus proche, chez Mlle Veaucel. C’est là qu’Albert Tostivint succomba à ses blessures.

Deux Allemands sont tués .


La résistance locale aura, elle aussi, en ce jour de liesse générale, un mort à déplorer. Ce jeune héros est de Paramé : Il s'agit de Louis Desnos, âgé de 19 ans, un pur de la Résistance à qui souriait le plus brillant avenir.

Jeudi 3, vendredi 4 : Les Groupes de Résistance de Tinténiac procèdent au nettoyage des environs : 150 prisonniers environ au tableau de chasse. Beau travail à l'actif du groupe local qui arrêta en outre plusieurs miliciens et dénonciateurs connus et qui sut se servir des «Minen » en maintes occasions !
Sur la photo :Jules Salan devant le restaurant,  en haut à gauche Marie Hamon du Pont à l'Abbesse, Simone Hamon-Brugallé agenouillée devant elle, les soeurs Limoux-Chauvin, 

Notre Libération (O.F. -28-08-1944)
Samedi 5 : Obsèques solennelles du jeune Louis Desnos. Levée du corps a la Mairie où était érigée la chapelle ardente. Foule Immense, parmi laquelle nous avons remarqué : le Maire, la Municipalité, le Groupement Municipal Patriotique, les dirigeants et les membres des F. F. I., les anciens combattants, sapeurs-pompiers, etc., etc... Un char de fleurs suivait le corbillard.
Notre Libération (O.F. -28-08-1944)
Dimanche 6 : Réception des Autorités américaines à la Mairie, où fut servi un vin d'honneur. Des toasts furent portés à cette occasion par le commandant Le Do et par le chef local des F.F.I. Un cortège se forma ensuite derrière les groupes de F.F.I. pour se rendre au Monument aux Morts et y déposer une gerbe de fleurs.

photos : collection Annick Brugallé

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire